Au Japon, l'image de la France se rétablit

le
0
La visite de Nicolas Sarkozy et des offres de coopération ont fait oublier des départs précipités après le séisme.

«Il y a une semaine tout le monde avait une mauvaise image de la France. Maintenant tout le monde en a une bonne», s'étonne le politologue Takao Toshikawa. La visite de Nicolas Sarkozy, jeudi, a pansé les plaies de la communauté française et rehaussé l'image de la France au Japon. Premier chef d'État étranger a se rendre à Tokyo depuis le cataclysme, le président a proposé une vaste opération de coopération. Il était accompagné par les principales autorités de la filière nucléaire alors qu'Anne Lauvergeon menait ses propres entretiens en même temps à Tokyo. «L'expérience française n'était pas forcément pertinente au début de la crise car les réacteurs touchés sont à eau bouillante, technologie qui est américaine. Nous arrivons au bon moment pour traiter des problèmes de décontamination, en particulier de l'eau, sur laquelle la France a une vraie expérience», explique Nathalie Kosciusko-Morizet.

Le départ du luxe

La ministre de l'Écologie est restü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant