Au Japon, l'«Abenomics» peine à convaincre

le
0
La confiance des entreprises est au plus haut depuis six ans, la croissance repart. Mais un an après l'arrivée de Shinzo Abe au pouvoir, la hausse de la TVA va peser sur la consommation et les réformes structurelles déçoivent.

La confiance des grandes entreprises nippones, mesurée par l'indice Tankan de la Banque du Japon et publié ce lundi pour le quatrième trimestre 2013, est au plus haut depuis décembre 2007. Une très bonne surprise pour le premier ministre Shinzo Abe qui fête ce mois-ci sa première année à la tête du gouvernement. Il avait remporté les élections générales le 16 décembre 2012. Une bonne nouvelle d'autant que le moral de petites entreprises est également devenu positif, ce qui ne s'était pas vu depuis 1992.

Cependant la partie n'est pas gagnée. En effet, les grandes entreprises révisent à la baisse leurs prévisions d'augmentation de leurs investissements à 4,6 % pour l'exercice budgétaire clos en mars prochain, contre 5,5 % annoncés en...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant