«Au gouvernement, je leur ferais de l'ombre» : Royal se lâche, puis dément

le
11
«Au gouvernement, je leur ferais de l'ombre» : Royal se lâche, puis dément
«Au gouvernement, je leur ferais de l'ombre» : Royal se lâche, puis dément

«J'ai un charisme, de l'aura, du poids. Au gouvernement, je leur ferais de l'ombre.» A coups de déclarations sans complexe et de piques en direction de ses camarades socialistes -Aubry, Montebourg, Batho ne sont pas épargnés- Ségolène Royal s'est lâchée, à lire l'hebdomadaire «Le Point» à paraître ce jeudi. Ce que la présidente PS de la région Poitou-Charentes dément catégoriquement.

«Ça n'aurait pas été mauvais que ce soit moi, la présidente de l'Assemblée»

«J'ai subi une succession de frappes. Les gens m'ont vue souffrir, être trahie. Et résister. Je suis un personnage sécurisant», aurait déclaré selon l'hebdomadaire, celle qui a vécu en 2012 une annus horribilis, notamment en raison de sa défaite, dans les circonstances que l'on sait, face au dissident socialiste Olivier Falorni, aux législatives à La Rochelle (Charente-Maritime).

Elle qui visait le perchoir estime que «ça n'aurait pas été mauvais pour le pouvoir que ce soit (elle), la présidente de l'Assemblée». «J'aurais fait vivre le Parlement. Il aurait dû être plus présent pour soutenir le gouvernement la première année», lâche-t-elle. Claude Bartolone, qui occupe finalement le poste, n'est pas le seule à être égratigné.

Marche arrière

Ces propos, Ségolène Royal se garde donc de les reprendre à son compte. Elle exprime maintenant sa «stupéfaction à la lecture de l'article du Point et des reprises qui en sont faites». «Je démens catégoriquement les propos qui me sont prêtés, a-t-elle ajouté sur Twitter. Chacun sait que ce n'est ni mon état d'esprit ni mon niveau de réflexion et ce genre de pseudo scoop est carrément médiocre.» La journaliste, auteure de l'article, maintient pour sa part «à 100%».

Stupéfaction à la lecture de l'article du Point et des reprises qui en sont faites. Je démens catégoriquement les propos qui me sont prêtés.? Ségolène Royal (@RoyalSegolene) ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • syner010 le jeudi 5 sept 2013 à 12:29

    Avoir eu 4 enfants avec un mou du bulbe, on perd soi même des neurones......

  • miez1804 le jeudi 5 sept 2013 à 11:52

    Elle ne se prend pas pour de la m...de!C.ounasse

  • rodde12 le jeudi 5 sept 2013 à 10:01

    Al'ombre des paquerettes il n'y a que des limaces. Hélas elle a raison.

  • janaliz le jeudi 5 sept 2013 à 08:48

    En 2007 ! bien sûr vous aurez corrigé !

  • janaliz le jeudi 5 sept 2013 à 08:47

    Et c'est cette oie que les sos avaient choisi en 2207 pour la présidentielle. Derrière on a eu le jars... C'est pas mieux !

  • s.thual le jeudi 5 sept 2013 à 01:34

    c est minable ce genre de declaration et temoigne d une degradation inquietante des compétences de certains a gouverner,,,elle detient le pompon

  • nono67 le jeudi 5 sept 2013 à 01:28

    qu'elles soient législatives, présidentielles ou primaires , les elections ont eu lieu : LES ELECTEURS NE VEULENT PLUS DE TOI ! Comment lui faire comprendre ?

  • LeRaleur le jeudi 5 sept 2013 à 01:05

    Elle se prend pas pour la queue d'une poire. La revoir, sûrement pas.

  • mlaure13 le jeudi 5 sept 2013 à 00:26

    Elle a quand même un certain panache!...Et on la reverra, c'est sur !!!...

  • M476110 le mercredi 4 sept 2013 à 22:21

    Si si, tout à fait capable d'avoir dit cela. Complètement mégalo la Royal. Il faut reconnaître qu'avec un nom comme le sien il peut y avoir une prédisposition !