Au Forum de Davos, Christine Lagarde joue les rabat-joie

le
0

La directrice générale du Fonds monétaire international met l'accent sur les risques qui pèsent sur la reprise.

Mieux vaut se répéter que se contredire. Christine Lagarde a renouvelé ses mises en garde contre les dangers de déflation en Europe. Cela constitue l'un des quatre «nouveaux risques» auxquels est désormais confrontée l'économie mondiale. Les trois autres sont, selon elle, la politique monétaire américaine entrée dans une nouvelle ère tapering (en français le resserrement graduel), lequel pourrait se diffuser aux pays émergents, le quatrième risque de l'heure étant la formation de bulles sur les marchés financiers qui retrouvent, particulièrement outre-Atlantique, des niveaux historiquement sans précédents.

Alors que pour la première fois depuis cinq ans «la crise» est un mot qui a été évacué des discours à Davos, la directrice générale du Fonds monétaire international n'hésite pas à jouer les rabat-joie. Chat échaudé craint l'eau froide: même s...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant