Au FMI, DSK reste préoccupé par le quotidien des gens

le
0
Invité du 20 heures de France 2, Dominique Strauss-Kahn a une fois de plus maintenu le suspense sur sa posture en vue de 2012, affirmant avoir «une mission à remplir» au FMI.

Son intervention était très attendue. Invité du 20 heures de France 2 dimanche soir, le directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn, n'a pas donné d'indice sur sa possible candidature aux primaires socialistes pour la présidentielle de 2012. Dans son discours, il a en revanche adopté une posture sociale, répétant à maintes reprises être «préoccupé» par le quotidien des gens.

«Nous avons à peu près dominé la crise économique, mais pas la crise sociale, surtout en Europe où elle est importante, a expliqué Dominique Strauss-Kahn. Le risque de déclassement de l'Europe par rapport à l'Asie est réel, car la croissance y est faible et la dette forte. On y observe aussi une souffrance dans la population qu'il n'y a pas ailleurs». Et DSK de poursuivre : «En France, en Europe, les classes moyennes connaissent de plus en plus un risque de précarité. Il faut être capable de relancer la croissance malgré cela. Une autre politique doit pouvoir être engagée».

«O

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant