Au faîte de sa popularité, Merkel domine l'Allemagne

le
0
À cinquante jours du scrutin fédéral, un troisième mandat semble promis à la chancelière, qui avec plus de deux tiers d'opinions favorables a marginalisé ses rivaux.

Il en est de la solidité des machines-outils «made in Germany» comme de la popularité d'Angela ­Merkel. Le temps ne les use pas. Après huit ans au pouvoir, la locataire de la Chancellerie allemande est au sommet de sa popularité et peut se targuer de plus de deux tiers d'opinions favorables. Cette performance, que bien des chefs d'État et de gouvernement européens doivent envier, paraît, à cinquante jours du scrutin législatif du 22 septembre, garantir le succès électoral de la droite allemande au ­Bundestag.

La conservatrice de 59 ans née en Allemagne de l'Est termine même son deuxième mandat à la tête de la République fédérale plus appréciée que lors de son entrée en fonction en 2005. Elle avait été accueillie avec «beaucoup de réserves», se souvient Manfred ­Güllner, patron de l'institut ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant