Au fait, on en est où en Ligue 2 ?

le
0
Au fait, on en est où en Ligue 2 ?
Au fait, on en est où en Ligue 2 ?

À sept journées de la fin du championnat, l'heure est venue de se pencher sur la situation dans laquelle se trouve la Ligue 2. Alors que se joue ce vendredi la 32e journée du championnat, voilà un petit point pour savoir où en est exactement. De la matière pour pouvoir frimer en soirée, en fait.

  • Troyes, très loin de la chute
    Au royaume de la Ligue 2, on peut le dire, il n'y a qu'un seul roi. Loin d'avoir adopté les principes démocratiques, Troyes règne en maître sur le championnat, regardant d'en haut les équipes tentant vainement de l'atteindre. Avec dix points d'avance sur son premier poursuivant, le Gazélec Ajaccio, inutile de préciser que la montée semble plus que bien partie pour Jean-Marc Furlan et sa bande. D'autant que, loin de faire les choses à moitié, les Troyens possèdent également la meilleure attaque (46 bp) ainsi que la meilleure défense (17 bc). Les joueurs de l'Aube ne font donc pas dans la demi-mesure et deux ans après avoir quitté l'élite, les retrouvailles devraient se faire cet été.

  • Le Gazélec et Angers tiennent la route
    Derrière Troyes et sa domination sans partage, deux équipes parviennent à suivre le rythme : le Gazélec Ajaccio et Angers. Respectivement deuxième et troisième (avec 53 points et 52 points), les deux formations sont pour l'instant bien parties pour accompagner Troyes à l'étage supérieur. Pour Angers, l'accession à la première division serait une première depuis 1994. Après 21 ans d'attente, de galères en tout genre, de National, les Angevins pourraient enfin permettre à un tout peuple de retrouver les joies de la Ligue 1. Une folie. En tout cas, le SCO peut compter sur son buteur maison en la personne de Jonathan Kodjia, déjà auteur de quinze réalisations depuis le début de saison. Pour le Gazélec, l'exploit serait encore plus important puisqu'une montée en première division serait tout simplement une première dans l'histoire du club. Après quelques années passées dans l'ombre de son rival préféré, l'ACA, la revanche serait belle pour les Gaziers. Mais attention, à sept journées de la fin, rien n'est encore joué, et d'autres clubs tentent de faire partie du voyage.

  • Sochaux, Brest et Dijon frappent également à la porte
    Derrière ce solide trio de tête, trois équipes se détachent particulièrement : Sochaux, Brest et Dijon. Trois clubs qui se tiennent avec le même nombre de points : 49. Et surtout, trois clubs qui sont loin d'avoir enterré leurs rêves de Ligue 1. À seulement…







  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant