Au Colorado, l'argent de la drogue profitera aux écoles

le
0
Au Colorado, l'argent de la drogue profitera aux écoles
Au Colorado, l'argent de la drogue profitera aux écoles

A partir du 1er janvier, le Colorado sera au c?ur d'une première expérimentation mondiale. Il y sera légal d'acheter dans des points de vente autorisés du cannabis pour un usage récréatif, et non plus médical.

Dans quelques mois, Ron, 29 ans, nouveau patient d'un dispensaire de marijuana médicale, n'aura plus besoin d'une ordonnance pour acheter la Blue Dream ou la Super Lemon Haze qui l'aident « à supporter son mal de dos et à dormir ». Après avoir ouvert la voie à la marijuana médicinale dès 2001, les électeurs du Colorado ont voté par référendum l'an dernier un amendement qui légalisera début 2014 la vente de cannabis aux personnes majeures de plus de 21 ans. Les pouvoirs publics comptent profiter de ce soutien populaire pour couper l'herbe sous le pied des trafiquants tout en faisant entrer de l'argent frais dans les caisses. Car cette légalisation s'accompagne d'une mesure qui a séduit les électeurs lors d'une nouvelle consultation publique le 5 novembre : une taxe de 15% s'appliquera sur le prix total et devrait rapporter au moins 27,5 M$ (20,3 M?) annuels pour la construction des écoles publiques du Colorado. Une autre taxe de 10% sera consacrée à des campagnes de prévention contre la drogue.

Depuis que la légalisation a été actée, l'administration Obama s'est refusée à intervenir, car elle mène toujours officiellement la guerre aux drogues lancée en 1988 par Ronald Reagan. Seules conditions? Les administrations locales devront faire respecter les lois et s'assurer que les dispensaires ne vendent pas aux mineurs ou à des personnes au-delà des frontières de l'Etat. Autre con-dition : que des cartels ou des gangs ne soient pas impliqués dans ce commerce.

Une armée d'avocats payée par l'industrie du cannabis s'est donc empressée de susciter un cadre légal unique et calqué sur les restrictions qui touchent l'alcool. « Tous les points de vente ici auront une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant