Au chevet de la Somalie pour sortir du terrorisme

le
0
La communauté internationale, réunie à Londres, s'est engagée à intensifier son action contre al-Chebab et la piraterie.

La prise de la ville de Baïdoa, mercredi, aux insurgés islamistes d'al-Chebab par des militaires somaliens et éthiopiens est apparue comme un signe encourageant à la veille de la conférence internationale sur l'avenir de la Somalie, qui se tenait jeudi à Londres. Des représentants de plus de cinquante pays se sont penchés sur l'avenir du pays, en guerre civile depuis vingt et un ans, en proie au terrorisme, à la piraterie, à la corruption et à la famine. Pour la première fois, des «premiers signes de progrès fragiles» sont perceptibles, selon le premier ministre britannique, David Cameron, qui en attend «un tournant» dans l'histoire de la Somalie. Pour Hillary Clinton, secrétaire d'État américain, nous sommes «à un point critique à mi-chemin dans la bonne direction». «Nous sortons de l'ère des seigneurs de guerre pour nous diriger vers une ère de paix, de stabilité et de normalité», veut croire le premier ministre somalien, Abdiweli Mohammed Ali.

«Directem...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant