Au Caire, les islamistes entrent en résistance

le
0
La sanglante répression de samedi n'a en rien entamé la détermination des manifestants pro-Morsi.

Le Caire

L'Égypte, c'est aussi une guerre de territoires. Il y a d'abord, dans ce faubourg du Caire, les blindés de la police, prêts à intervenir. Beaucoup, beaucoup plus loin, le sit-in pro-Morsi de Rabaa. Et entre les deux, 2 ou 3 kilomètres de no man's land. Les traces des affrontements de samedi témoignent de leur violence. Une immense avenue, déserte, aux airs de fin du monde. Partout, des pavés, du bitume noirci, des tombes de brique improvisées. De solides barricades que plus personne, ou presque, ne garde. Des redoutes, abritées du soleil grâce à quelques toiles.

Vendredi dernier, l'avenue était noire de monde. Des dizaines de milliers défilaient pour rejoindre le sit-in de Rabaa et soutenir le président déchu. Depuis vingt jours, les supporteurs de Mohammed Morsi y dénoncent le «coup d'État» contre le «président légitime» déposé par l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant