Au Caire, les islamistes attendent l'assaut

le
0
Notre reporter a passé la nuit dans un sit-in des Frères musulmans, entre ambiance de festival et camp retranché, à la merci d'une intervention imminente des forces de l'ordre.

C'est l'aube. L'attaque devrait être imminente. Rabaa attend. Aux frontières du sit-in, derrière des sacs de sable ou des murs de pavés, les gardes veillent. Arme au pied - des bâtons -, équipés de casques, de masques à gaz, de gilets orange, ils guettent l'arrivée des forces de l'ordre. Le silence, si rare au Caire, règne. La lumière pâle rend tout le monde un peu blafard. Les seuls à vraiment bouger sont quelques gamins insomniaques qui courent entre les barricades.

Le sit-in organisé par les Frères musulmans achève une nuit de plus. Il hésite entre festival de la fierté frériste et camp retranché. Entre manèges et attractions pour les enfants et village de tentes garnies de photos de martyrs ensanglantés. En un peu plus d'un mois, la grande avenue Nasser a presque disparu sous ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant