Au c½ur de la fondation Pathé, un ovni dans le ciel de Paris

le
0

VIDÉO - Un «bateau renversé» en plein milieu d’une cour parisienne. En partenariat avec le Pavillon de l’Arsenal, Le Figaro Immobilier vous fait découvrir comment il a été inventé.

Comment a-t-on fait pour insérer cette «créature» - c’est le terme employé par l’architecte Renzo Piano - en plein milieu d’une cour parisienne, entre des immeubles? La fondation Pathé-Jérôme Seydoux située au 73 avenue des Gobelins dans le XIIIe arrondissement de Paris a aujourd’hui bel et bien trouvé sa place dans le paysage... mais ce fût compliqué! En tout, pas moins d’une vingtaine de maquettes ont été nécessaires. Elles sont pour la plupart exposées à l’intérieur de la fondation. Le Figaro Immobilier, en partenariat avec le Pavillon de l’Arsenal, centre d’urbanisme et d’architecture de Paris et de la métropole parisienne, vous fait découvrir, comment a été pensé ce bâtiment.

Derrière une façade sculptée par Rodin, et au milieu d’immeubles de style classique, toute la difficulté était de ne pas aller à l’encontre de la nature en y installant cette immense bulle en verre de 5 étages, qui s’étend sur 2200 mètres carrés. «Il fallait installer de façon légale et morale cette créature dont la forme rappelle un bateau renversé», explique l’architecte Renzo Piano, qui est a dessiné la fondation, et dont la totalité des œuvres sont réunies dans un album publié cette année par les éditions Taschen.

Que trouve-t-on à l’intérieur? Au sous-sol, une grande salle de cinéma, puis en montant, on découvre trois étages d’archives liées à l’Histoire du cinéma, un véritable «coffre-fort», puis deux derniers étages qui abritent un grand centre de documentation, sous le ciel de Paris, et sous une grande verrière avec de grandes poutres en bois apparentes. «On y voit le soleil, les nuages qui passent, on vit véritablement dans les toits de Paris», conclut Renzo Piano.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant