Au c?ur de la fabrique des bons élèves

le
0
Des chercheurs soulignent le rôle central des parents bienveillants.

Alors que l'Éducation nationale présente mercredi ses indicateurs permettant de définir les «bons» lycées de France, Le Figaro choisit de s'intéresser aux «bons élèves» qui les fréquentent. C'est avant tout la famille qui façonne ces têtes bien pleines, grâce à un subtil dosage mêlant bienveillance et exigence, selon une enquête des chercheurs Carole Daverne et Yves Dutercq* publiée en mars.

Ils se sont intéressés à ces adolescents dont la principale spécificité est qu'ils «se préparent à constituer l'encadrement des entreprises de demain». Il s'agit d'adolescents visant des positions professionnelles leur assurant un très bon confort matériel, mais pas forcément les places les plus hautes. Ces élèves n'appartiennent pas à une famille ultrafavorisée et ne sont pas non plus des «premiers de classe», ultradoués. Bref, ce sont en quelque sorte de «bons élèves normaux», issus de clas...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant