Au Brésil, une bataille peut en cacher une autre

le
0
Le Brésil traverse actuellement l'une des plus graves crises politiques de son histoire.
Le Brésil traverse actuellement l'une des plus graves crises politiques de son histoire.

Article publié sur theconversation.com

Le Brésil vit des heures cruciales. Depuis quelques semaines, plus un jour ne passe sans que la presse internationale ne fasse état de l'aggravation de la crise politique, économique et sociale qui secoue la huitième économie mondiale. Désormais, la procédure de destitution de la présidente Dilma Rousseff a été installée et semble gagner du terrain chez les parlementaires, y compris ceux de la majorité. Cette procédure a été lancée à la fin de l'année dernière par le président de la Chambre des députés, Eduardo Cunha, lui-même mis en examen par la Cour suprême pour blanchiment d'argent et enrichissement illicite, à la suite de la découverte de comptes en Suisse? Mais la présidente Dilma Rousseff a solennellement déclaré devant la presse internationale qu'elle « ne démissionnera pas ». Comment expliquer cette situation, alors qu'il y a quelques années encore le Brésil était considéré comme le « champion des émergents » ?

« Présidentialisme de coalition »

Depuis l'élection présidentielle de 2014, qui fut gagnée ? de peu ? par l'actuelle présidente, au terme d'une campagne très dure, le Brésil est à l'arrêt. D'un côté, l'opposition de droite, dirigée par le Parti de la social-démocratie brésilienne (PSDB), ne semble pas avoir accepté sa quatrième défaite consécutive. Depuis lors, elle tente de saper...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant