Au Brésil, l'avenir de Dilma Rousseff suspendu au vote des sénateurs

le
0
Quelques militants pro-Rousseff se sont rassemblés devant le Sénat dans la soirée du 11 mai, à Brasilia.
Quelques militants pro-Rousseff se sont rassemblés devant le Sénat dans la soirée du 11 mai, à Brasilia.

Au terme d’une session marathon qui s’est prolongée au cours de la nuit, le Sénat devrait suspendre le mandat de la présidente brésilienne pour la soumettre à un procès en destitution.

La présidente brésilienne Dilma Rousseff vivait probablement ses dernières heures au pouvoir, mercredi 11 mai au soir, les sénateurs s’apprêtant à suspendre son mandat dans la nuit pour la soumettre à un procès en destitution lors d’une séance plénière historique.

Les 78 sénateurs présents, sur un total de 81, réunis depuis le début de la matinée pour cette session marathon prenaient la parole à tour de rôle pendant 15 minutes pour défendre ou accabler la présidente. Après une séance de plus de 12 heures, à 22 heures (3 heures en France), à peine la moitié des sénateurs avait pu prendre la parole. Le vote électronique devrait ainsi intervenir tard dans la nuit de mercredi à jeudi.

L’issue du vote ne fait guère de doute, l’opposition de droite affirme disposer largement de la majorité simple requise (41 votes) pour suspendre Mme Rousseff de la présidence pendant un délai maximum de cent quatre-vingts jours et la soumettre à un procès en destitution.

« Une ambiance d’enterrement » Accusée de maquillage des comptes publics, l’impopulaire dirigeante de gauche dénonce un « coup d’Etat » institutionnel. Dilma Rousseff a déjà emballé ses effets personnels, a confié dans la soirée à l’Agence France Presse (AFP) une source à la présidence où régnait selon lui « une ambiance d’enterrement ».

L’immense esplanade des ministères à Brasilia était, elle, pratiquement déserte. La barrière métallique installée devant le Parlement pour éviter des affrontements entre militants pro et an...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant