Au Brésil, Dilma Rousseff tente de répondre à la colère populaire

le
0
Les Brésiliens attendaient plus de compréhension de cette héritière de Lula, ancienne guérillera contre la dictature. » Nouveaux affrontements au Brésil

Rio de Janeiro,

C'est dans un cadre un peu incongru, alors qu'elle présentait un nouveau cadre législatif pour l'exploitation minière, que la présidente Dilma Rousseff a décidé de sortir de son silence pour «appuyer» les mouvements sociaux qui secouent le Brésil depuis plusieurs jours. «Mon gouvernement écoute ces voix en faveur du changement. Il est engagé en faveur de la transformation sociale», a-t-elle lancé mardi, assurant qu'avec l'essor économique et social du pays, qui s'est hissé au rang de septième puissance économique mondiale durant la dernière décennie, «ont surgi des citoyens qui réclament plus et ont droit à plus». Il est normal, a conclu Dilma Rousseff, que «les exigences de la population changent au fur et à mesure que nous transformons le Brésil, que nous augmentons la riche...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant