"Au Bataclan, ils nous ont dit : vous entendez les cris de Syrie"

le , mis à jour le
0
Le Bataclan au lendemain de la prise d'otage meurtrière, le 14 novembre 2015.
Le Bataclan au lendemain de la prise d'otage meurtrière, le 14 novembre 2015.

Aux yeux de beaucoup, c'est un héros. Vendredi soir, Sébastien a sauvé une femme enceinte qui tentait de s'échapper par la fenêtre et dont les images, filmées par un journaliste du Monde, ont été vues des millions de fois. Interrogé par La Provence, le sauveur raconte comment il est venu en aide à la femme enceinte mais aussi la suite des événements de la soirée, ahurissante. Après avoir aidé la femme à revenir à l'intérieur, il s'est lui aussi caché, pas suffisamment bien. "Cinq minutes plus tard, j'ai senti le canon d'une kalachnikov contre ma jambe", raconte le héros. Un des kamikazes lui demande alors de sortir pour assister au carnage. "Du haut du balcon, les terroristes tiraient sur les gens en bas. On entendait des cris, comme des gens qui se faisaient torturer", se souvient-il.

S'engage alors une discussion avec les djihadistes : "Ils nous ont dit : "On est là pour vous faire subir ce que les innocents subissent en Syrie. Vous entendez les cris, la souffrance ? C'est pour vous faire ressentir la peur que les gens subissent chaque jour en Syrie. C'est la guerre ! Et ce n'est que le début. On massacrera les innocents. On veut que vous répétiez ça autour de vous", promettent les terroristes. Au fur et à mesure que la conversation avançait, une faible lueur d'espoir naissait chez Sébastien : "Ils nous ont demandé d'appeler BFM, i>Télé. Ils voulaient parler à des journalistes."

"Les minutes les plus longues de ma...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant