Attractivité: le repoussoir de l'instabilité fiscale et législative

le
0

ANALYSE - Pour convaincre les patrons étrangers qu'il est toujours intéressant d'investir en France, François Hollande va devoir leur prouver que le paysage fiscal et réglementaire ne bougera plus une fois le choc de simplification et le pacte de responsabilité mis en ?uvre.

Ce matin, le chef de l'État reçoit une délégation de patrons venant des quatre coins du monde. Devant eux, il va vanter les atouts de la France: sa productivité, ses infrastructures, la qualité de sa main d'œuvre, etc. Leur affirmer vouloir accueillir leurs investissements. Leur rappeler que son gouvernement est en train de mettre en œuvre un vaste plan pour simplifier la vie des entreprises. Il va même leur annoncer la mise en place de petits dispositifs censés favoriser leur venue comme, par exemple, de nouvelles facilités de visas.

Installés dans une splendide salle de l'Élysée, la trentaine de dirigeants étrangers recevront certes ce message avec approbation. Mais ne ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant