Attractivité : Hollande souhaite «davantage d'investissements de pays émergents»

le
43
Attractivité : Hollande souhaite «davantage d'investissements de pays émergents»
Attractivité : Hollande souhaite «davantage d'investissements de pays émergents»

Une trentaine de grands patrons du monde entier avaient rendez-vous à l'Elysée ce lundi matin à l'occasion d'un «Conseil de l'attractivité», destiné à attirer en France les investissements étrangers.

Cette structure de concertation, créée en 2003 sous Jacques Chirac, ne s'était pas réunie depuis le début de la crise. Les chefs d'entreprises invités représentent de grands groupes industriels comme Volvo, Bosch, Nestlé - qui pèsent plus de 850 milliards d'euros de chiffre d'affaires cumulé sur les cinq continents - mais aussi des fonds d'investissement du Koweit, du Qatar et de Chine. 

«La mobilité des investissements fait partie de la réussite d'un pays»

Après avoir rejoint les patrons vers 11 heures, François Hollande s'est ensuite exprimé vers 13 heures lors d'une conférence. La France «n'a pas peur des capitaux et ne veut pas se protéger (...) elle n'a pas peur de s'ouvrir au monde», a-t-il assuré. «La croissance reviendra si la confiance est là (...) La conquête suppose aussi l'accueil d'entreprises étrangères en France». Et de poursuivre : «Nous n'avons pas une conception étriquée de notre intérêt national (...) Nous considérons même que la mobilité des investissements - français à l'étranger, étrangers en France - fait partie de la réussite d'un pays».

VIDEO. Hollande veut «assurer la stabilité des normes et des mécanismes fiscaux»

Pour le chef de l'Etat, «le premier défi est de faire venir davantage d'investissements des pays émergents» en France où ils ne représenteront encore, selon lui, «que 10% des décisions d'investissements» étrangers cette année. «C'est trop peu», a-t-il dit.

Le Chef de l'Etat également certifié que «tous les six mois, (il) réunirait ce conseil de l'attractivité». Il a conclu son discours comme il l'avait commencé : «La France n'a peur de rien» et «n'a pas peur de s'ouvrir au monde».

VIDEO. François Hollande : «Nous n'avons pas ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6486201 le mardi 18 fév 2014 à 12:32

    PSDI à Henin Beaumont les sondages donnent le FN gagnant et ce n'est qu'un début ,c'est cela qui te rends agressif et insultant?tu as peur d’être tondu?

  • M6486201 le mardi 18 fév 2014 à 12:29

    Ne demander pas la censure du post de PSDI que tout le monde puisse voir son incorrection et sa bêtise

  • M6486201 le mardi 18 fév 2014 à 12:28

    Quand PSDI se fait moucher il devient insultant

  • psdi le mardi 18 fév 2014 à 12:16

    @M6486201 : Pas brillant , brillant. "avec un incapables qui change d'avis " Par contre, toi, ce n'est pas un costume qu'il faut que tu changes c'est de cerveau.

  • M6486201 le mardi 18 fév 2014 à 09:13

    Mhollande a tout fait pour les faire fuir(stigmatisation,impôts,charges...)et il voudrait qu'ils reviennent.Il les prend pour des id.iots.Ils n'ont pas confiance et ils ont raison avec un incapables qui change d'avis comme de chemise(il ferait mieux de changer de costume)

  • fignar le mardi 18 fév 2014 à 08:47

    Pour nos profs gouvernants,on va faire une question simple au bac cette année :"vaut il mieux investir dans un pays avec une croissance de 7% ou dans un pays avec une croissance de 0,3% ?"

  • M898407 le lundi 17 fév 2014 à 17:29

    Il "souhaite" que les patrons étrangers investissent en France? Mais il n'a pas compris que ces patrons, ils ne "s'achètent pas" comme des hommes politiques qui eux craquent pour un simple diner ou un discours flatteur! Tout ceci est minable, fort minable...

  • slivo le lundi 17 fév 2014 à 16:40

    Encore un peu de saupoudrage socialiste et ...on fera aussi partie des pays émergents (pour l'instant on explore plutôt les abysses).

  • mfouche2 le lundi 17 fév 2014 à 16:23

    ce type gouvrrne la France en émettant des souhaits et aussi en formulant des voeux. Cest surréaliste . Plus tard quand on en parlera personne ne voudra croire quil était Président de la république dans un régime qui assure â cette fonction de trés larges pouvoirs. Cest ainsi que lavait voulu le Général de Gaulle pour sortir la France du trou. Notre minus habens , lui , il souhaite !

  • C177571 le lundi 17 fév 2014 à 16:15

    Il souhaite! Qu'il écoute les souhaits des investisseurs,ce sera plus concluant.