Attention, la nouvelle vignette anti-pollution arrive

le , mis à jour à 07:30
1
Attention, la nouvelle vignette anti-pollution arrive
Attention, la nouvelle vignette anti-pollution arrive

Voilà un pic de pollution qui ne pouvait pas mieux tomber. Alors qu'une alerte aux particules fines est annoncée ce mercredi à Paris, 800 affiches seront collées dans les prochains jours pour inciter Parisiens et banlieusards à acheter leur certificat de qualité de l'air. Cette vignette de couleur, classant les véhicules selon leur niveau de pollution, sera désormais votre laissez-passer si vous circulez intra-muros. La mairie ayant décidé de bouter hors de ses murs les moteurs les plus nocifs, la préfecture de police fera la chasse aux vieux tacots dès la mi-janvier. Dans sa ligne de mire : les voitures de plus de 20 ans qu'Anne Hidalgo ne veut plus voir circuler. Depuis le 1er juillet, 120 000 de ces vignettes Crit'Air ont été vendues en France. D'ores et déjà, 45 000 Franciliens, dont 10 000 Parisiens, l'ont apposée sur leur pare-brise. « Il y a aujourd'hui 6 500 décès prématurés dus à la pollution de l'air à l'échelle du Grand Paris et il y a donc urgence à agir, plaide l'adjoint aux transports à la maire de Paris, Christophe Najdovski. Nous assumons de dire qu'en semaine et en journée on peut se passer d'un véhicule polluant à Paris. »

 

 

Des artisans inquiets

Selon les chiffres de la mairie, 600 000 véhicules roulent dans la capitale chaque jour, dont près de 38 000 sont trop anciens pour bénéficier d'une vignette. Mais 40 Millions d'automobilistes fait un autre calcul, basé sur le nombre de voitures franciliennes immatriculées avant le 1er janvier 1997. « A terme, plus de 500 000 véhicules seront frappés d'interdiction et le préjudice pour leurs usagers est estimé à plus d'un milliard d'euros », s'étrangle le président de l'association ,Daniel Quéro.

A la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), on s'inquiète aussi des conséquences de ces restrictions. « Remplacer nos véhicules ne pourra pas se faire du jour au lendemain, d'autant qu'il n'existe ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cvallier il y a 11 mois

    Et la fermeture des berges cela fait quel pourcentage de pollution en plus ?