Attention aux progrès technologiques qui dérapent!

le
0
Attention aux progrès technologiques qui dérapent!
Attention aux progrès technologiques qui dérapent!

Plusieurs défaillances spectaculaires ont montré ces derniers mois qu'il n'est pas interdit de se méfier des progrès technologiques, robots et applications pouvant se retourner contre leurs utilisateurs.L'application de navigation routière Waze, un système GPS collaboratif, a conduit en février deux soldats israéliens dans un camp de réfugiés palestiniens en Cisjordanie, déclenchant de violents heurts. Cette erreur a fait un mort palestinien et une quinzaine de blessés.En mars, c'est la Google Car, la voiture autonome de Google, qui a été impliquée dans un accrochage sur une route de Californie. Le géant technologique américain a admis une part de responsabilité du cerveau informatique automobile dans l'accident, suscitant des doutes sur la sécurité de ce véhicule du futur.L'an dernier, un ouvrier avait été tué par un robot sur la chaîne de montage d'une usine Volkswagen allemande, créant une controverse sur la robotisation des entreprises.L'intérimaire de 22 ans mettait en route la machine avec l'un de ses collègues quand il a été frappé à la poitrine par le robot qui l'a poussé contre une plaque métallique.Si les progrès technologiques --vidéosurveillance, extension des réseaux de communication permettant d'appeler à l'aide en pleine mer ou en haut d'une montagne, en passant par les dispositifs de surveillance médicale-- peuvent donner une impression de sécurité accrue, les nouveaux risques pourraient se multiplier à mesure que l'humain délègue de plus en plus de fonctions à la machine.On peut penser que "c'est juste une question de maturité technologique, auquel cas on considère que ces outils sont encore jeunes et ont besoin de s'améliorer, et que d'ici six mois à trois ans on aura réglé les bugs", souligne Valérie Peugeot, prospectiviste pour Orange Labs.Mais "pour moi, les limites du tout technologique ne se posent pas là: on délègue à la technologie des choix qui étaient historiquement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant