Attention aux arnaques à la feuille d'imposition

le
1

Des e-mails frauduleux sont envoyés aux contribuables pour les encourager à renseigner leurs coordonnées bancaires sur des sites imitant ceux de l'administration fiscale.

«Vous êtes admissible à recevoir un remboursement d'impôts de 358 euros.» Qui n'a jamais rêvé de recevoir un tel message de la part du ministère des Finances? À l'heure où les Français viennent de recevoir leur feuille d'imposition, la Police nationale prévient les contribuables qu'il ne faut surtout pas se fier à ce type de messages: il s'agit d'une arnaque.

La technique n'est pas nouvelle mais redoutablement efficace: il s'agit de «phishing» (ou «hammeçonnage») qui consiste à envoyer un courrier électronique reprenant toutes les caractéristiques d'une administration ou d'un organisme officiel. Logos, en-têtes, couleurs voire même fausses signatures, l'illusion est parfaite. Le message renvoie à un site internet frauduleux imitant lui aussi un site officiel qui demande à l'internaute de fournir certains renseignements personnels, notamment son numéro de carte bleue. Les escrocs ont alors à leur disposition suffisamment d'informations pour utiliser le compte de leur victime.

#Impots Faîtes attention au #phishing #FauxMails #Arnaque http://t.co/t5RKrzk4kj pic.twitter.com/OmPFWGqDUh

-- Police Nationale (@PNationale) 24 Avril 2014 Ne jamais donner ses coordonnées bancaires via Internet

Sur son site internet, la Police nationale rappelle qu'aucune institution ni aucun organisme, «pas même l'administration fiscale», n'est autorisé à vous demander vos coordonnées bancaires via Internet. «Ne confiez donc jamais vos références bancaires en ligne (ou par téléphone), même si le message qui en fait la demande paraît légitime», avertit la Police.

Avertis, la direction des générale des finances publiques, le ministère de l'Économie et des Finances et les services des impôts se tiennent prêts à répondre aux demandes des contribuables qui recevraient de tels messages. En cas de doute, il est possible de les contacter via leur plateforme commune en ligne.

Que faire si vous recevez un message suspect?

» Ne pas répondre ni cliquer sur les liens que contient le texte

» Copier et coller le message aux services de la Police judiciaire sur la plateforme Pharos dédiée aux signalements de contenus illicites

» Supprimer le message de votre boîte mail

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • goldora8 le vendredi 9 mai 2014 à 23:34

    Y a vraiment des naïfs ...