Attentats sanglants au nord du Nigeria

le
0
Au moins 150 personnes ont été tuées depuis vendredi à Damaturu au cours d'une série d'attaques visant des postes de police et des églises, revendiquées par la secte islamiste Boko Haram.

Vendredi, une voiture piégée a explosé devant un bâtiment utilisé par l'armée à Damaturu, dans le nord-est du Nigeria. De nombreux agents de sécurité ont été tués, selon un responsable de la Croix-Rouge nigériane. Puis les assaillants ont fait exploser une succursale de la banque First Bank PLC et attaqué au moins trois postes de police et six églises dans le quartier chrétien de la ville. Les violences se sont poursuivies dans la nuit de vendredi à samedi, au cours de laquelle des hommes armés ont effectué un raid dans le village de Potiskum, près de Damaturu, faisant au moins deux morts, selon des témoins. Le bilan provisoire de l'ensemble des attaques est de 150 morts.

Au lendemain de la vague attentats qui a touché Damaturu, les habitants ont commencé à sortir de leurs maisons, découvrant les dégâts, notamment des véhicules de l'armée et de la police brûlés, avec les corps calcinés des conducteurs morts sur leurs sièges. Un avocat cherchant un ami

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant