Attentats : quand les victimes demandent l'exonération d'impôts

le , mis à jour le
0
Les victimes des attentats de Paris demandent une exonération d'impôts. 
Les victimes des attentats de Paris demandent une exonération d'impôts. 

À l'heure des déclarations d'impôts, c'est Emmanuel Domenach, rescapé du Bataclan et vice-président de l'association 13 Novembre : fraternité et vérité, qui met le doigt sur le sujet qui fâche. Dans une interview accordée à20 Minutes, il évoque la détresse financière de certains survivants et leur incompréhension face à ce que leur demande le Trésor public : « Les personnes qui ont perdu un conjoint le 13 novembre ont pris conscience qu'elles allaient devoir régler les impôts relatifs à leurs revenus perçus entre janvier et novembre 2015, alors qu'il n'y a plus qu'un salaire, voire plus de salaire du tout, pour faire vivre le foyer. Les parents d'enfants décédés lors des attentats ont aussi reçu la déclaration d'impôts de leur fils ou de leur fille disparus. » Et d'ajouter : « Quant aux rescapés qui sont blessés physiquement et/ ou psychiquement et qui exerçaient une activité en libéral avant le drame, leurs revenus ont parfois beaucoup chuté depuis, car ils sont ou ont été en incapacité de travailler. Ils doivent pourtant s'acquitter des impôts correspondant à leurs revenus d'avant. » Certaines personnes blessées durant les attaques estimeraient même injuste d'avoir à payer des impôts.

L'exonération pure et simple

« La moindre des choses serait que les familles de victimes décédées soient exonérées d'impôts concernant les revenus de l'année 2015 », explique Emmanuel Domenach,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant