Attentats:"on a pu sauver entre 60 et 100 personnes" estime Pelloux

le
0

laies par armes de guerre, nouveaux garrots inspirés des stratégies israélienne et américaine, tri des blessés selon une logique de guerre: les attentats de vendredi ont été l'occasion pour le système de santé de montrer son adaptation au terrorisme et de sauver la vie de 60 à 100 personnes, raconte le Dr Patrick Pelloux. Mais pour l'urgentiste et ancien collaborateur de Charlie Hebdo, le traumatisme engendré par ces attaques "va être long", surtout "qu'on ne sait pas le scénario de la fin". Durée: 02:07

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant