Attentats : le lien entre Coulibaly et Daech établi

le
0
La vidéo d'Amedy Coulibaly a été diffusée le 11 janvier 2015.
La vidéo d'Amedy Coulibaly a été diffusée le 11 janvier 2015.

Quinze mois après les attentats de Charlie Hebdo et de l'attaque de l'Hyper Cacher, la justice poursuit son enquête. Au coeur du dossier : la vidéo de revendication posthume du terroriste. Dans ce « testament djihadiste », diffusé le 11 janvier 2015, Amedy Coulibaly fait allégeance au calife autoproclamé de l'organisation terroriste État islamique (EI) et revendique la synchronisation de ses crimes (assassinat de la policière municipale de Montrouge et les victimes du supermarché porte de Vincennes) avec l'attaque contre Charlie Hebdo. Selon Le Parisien, les investigations confirment les liens entre l'EI et Coulibaly.

Une entreprise égyptienne

La vidéo a été mise en ligne depuis une adresse IP américaine. La justice a exploité cette piste. Cette adresse, appartenant à une société du Texas, fait partie d'un « lot d'adresses » loué par une compagnie installée au Caire, annonce Le Parisien. Cette entreprise égyptienne est spécialisée dans les nouvelles technologies. Le FBI s'est rendu compte que cette adresse IP figurait déjà dans sa base de données. « Elle a en effet été utilisée par l'EI pour diffuser, fin janvier 2015, la vidéo de revendication de la capture de deux otages japonais. Deux hommes qui seront exécutés quelques jours plus tard », explique le quotidien. C'est ainsi que le lien a pu être établi.

Difficile de retracer...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant