Attentats : la soeur d'une victime accuse

le , mis à jour le
4
Au total, 130 personnes ont péri dans les attentats du vendredi 13 novembre.
Au total, 130 personnes ont péri dans les attentats du vendredi 13 novembre.

Quand les larmes laissent place à la colère. Plus de dix jours après les attentats qui ont ensanglanté la capitale, la soeur d'une des victimes crie son indignation et pointe du doigt le gouvernement français. Comme celle de nombreux Français, la vie d'Emmanuelle Prévost a basculé le vendredi 13 novembre. Ce jour-là, la jeune femme a perdu son frère, François-Xavier Prévost, tué alors qu'il assistait au concert des Eagles of Death Metal avec deux amis.

  

Aujourd'hui, Emmanuelle appelle au boycott de l'hommage national qui sera rendu aux victimes vendredi. "En tant que famille de François-Xavier Prévost, victime de cette tuerie, nous n'y participerons pas", écrit la jeune femme dans un message posté sur Facebook.

"Nous refusons cette main tendue"

Dans cet appel, largement relayé sur le réseau social, elle s'explique : "Nous refusons cette main tendue par les représentants politiques de la France." Selon elle, "rien n'a été fait" depuis les attentats de janvier, "dix mois plus tard, les mêmes hommes sont en mesure de recommencer".

Toujours dans ce message, elle explique qu'"en France des personnes fichées S circulent librement, empruntent n'importe quel moyen de locomotion". "En France, il est possible d'être en lien avec un réseau terroriste, de voyager en Syrie et de revenir, librement", poursuit encore la jeune femme, faisant référence aux deux terroristes du Bataclan ayant séjourné en Syrie : Samy...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2445joye le mercredi 25 nov 2015 à 10:22

    Elle oublie la cause fondamentale: notre politique étrangère absurde à l'encontre de Bachar El Assad.

  • macgiver le mardi 24 nov 2015 à 23:20

    Je comprends sa peine et sa révolte : d'un certain côté elle a raison, mais d'un autre côté je suis aussi d'accord avec gustav10.

  • frk987 le mardi 24 nov 2015 à 22:48

    Une saine réaction. Mes sincères condoléances à cette famille.

  • gustav10 le mardi 24 nov 2015 à 22:09

    Ce qu'elle reproche à la France, c'est le prix à payer en échange de toutes nos libertés. Aurait-elle accepté une restriction des libertés après janvier ? Probablement pas. Maintenant qu'elle est directement concernée, son point de vue a changé, comme pour beaucoup d'entre nous.