Attentats : Journée funeraire pour les familles de victimes

le
14
Attentats : Journée funeraire pour les familles de victimes
Attentats : Journée funeraire pour les familles de victimes

Huit jours après la tuerie à Charlie Hebdo, qui a enclenché une suite d'attentats et de mobilisations sur le sol français, mais aussi partout dans le monde, ce jeudi est consacré aux funérailles de plusieurs victimes, après l'hommage national aux policiers morts en service. Se déroulent ainsi aujourd'hui les obsèques du policier Franck Brinsolaro, de la psychiatre Elsa Cayat, de Bernard Maris, Tignous et Wolinski. 

Mercredi soir, une policière a été renversée devant l'Elysée. Bien que cet accident ne semble pas lié aux attentats des derniers jours, le climat est pesant. Selon Le Figaro, les ventes de somnifères et d'anxiolytiques ont bondi de 18 % depuis vendredi. 

Le contexte international durcit les craintes : après Al-Qaïda qui a revendiqué, dans une vidéo montrant les frères Kouachi, l'attentat contre Charlie Hebdo, et le «cyberjihad» dont la France semble la cible, les Talibans ont publié ce jeudi un communiqué condamnant les nouvelles caricatures du prophète Mahomet dans l'hebdomadaire sorti le 14 janvier. «Nous condamnons cet acte répugnant et inhumain, et considérons ses auteurs et ceux qui l'ont perpétré comme les ennemis de l'humanité», estime l'Emirat islamique d'Afghanistan, nom officiel des talibans. Ils saluent également les auteurs de l'attentat de la semaine dernière, leur attaque «faisant justice contre les auteurs de ces actes obscènes».

«Nous appelons le monde, et en particulier les chefs de tous les Etats concernés, à empêcher de tels actes odieux», écrivent encore les talibans dans le communiqué, sans demander toutefois à ses croyants d'agir. 

Par crainte des représailles, sans doute, des gouvernements et le Pape François condamnent la publication de Mahomet en couverture du Charlie Hebdo du 14 janvier, et des médias internationaux évoquent le sujet sans l'illustrer.

   >>> Suivez en direct le déroulement de la journée >>>

17h25. Le slogan «Je ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

  • M467862 le jeudi 15 jan 2015 à 17:54

    Et puis le temps d'écrire le post que la photo a déjà changé, c'est pas sérieux tout ça.

  • M467862 le jeudi 15 jan 2015 à 17:52

    Heureusement que le Parisien lit le Figaro pour nous informer. Commencer a lire cet "article" ici et pour finir ailleurs, non merci.

  • frk987 le jeudi 15 jan 2015 à 17:10

    Bravo m.bouil4 !!! c'est la triste réalité de la liberté démocratique socialiste d'expression. Tout ce qui est favorable au parti est un devoir, tout le reste est INTERDIT.

  • jdie1 le jeudi 15 jan 2015 à 16:33

    3 de perdus 10 de retrouvés !!! Imparable !!!

  • m.bouil4 le jeudi 15 jan 2015 à 14:08

    Il faudrait savoir : on peut tout dessiner, sauf Christiane TAUBIRA ( cf procès en cours contre une élue FN)

  • M8252219 le jeudi 15 jan 2015 à 13:23

    L'immaturité et la bêtise des djihadistes dans leur attaque sanglante contre Charlie hebdo,c'est qu'il ont remis en scène un journal satirique et provocateur qui mourait du manque de lecteurs et approchait du dépôt de bilan. La violence ne fait souvent que conforter dans son droit à l'expression celui qui la subit .Les chiens aboient et la caravane passe. Les intégristes de tous bord feraient bien de méditer ce proverbe"arabe"

  • M5850553 le jeudi 15 jan 2015 à 12:14

    quand on fait de la provoc!!!il arrive souvent de tomber dans son propre piège!!!

  • jean.e le jeudi 15 jan 2015 à 11:25

    toujours la langue de bois habituel

  • UBOAT le jeudi 15 jan 2015 à 11:17

    Ce n'est pas un pays que nos "gouvernants" voulaient accueillir a bras très grands ouverts dans l'UE ?????

  • bsdm le jeudi 15 jan 2015 à 10:55

    La turquie qui refuse les valeurs de l'europe : jamais dans l'UE !