Attentats en Libye revendiqués par des proches de l'EI

le
0

(Actualisé avec précisions, nouveau date line : Tripoli au lieu du Caire) TRIPOLI, 22 février (Reuters) - Des partisans de l'Etat islamique ont revendiqué dimanche deux attentats qui se sont produits en Libye, l'un contre des intérêts iraniens dans la capitale libyenne et l'autre contre l'aéroport de Labrak, dans l'est du pays. Deux bombes ont explosé dimanche à trente minutes d'intervalle devant la résidence de l'ambassadeur d'Iran dans le centre de Tripoli. L'aéroport de Labrak a quant à lui été visé par une attaque à la roquette dans la nuit de vendredi à samedi. Aucun de ces deux attentats n'a fait de blessé. L'Etat islamique a également revendiqué vendredi la responsabilité d'un double attentat suicide qui a fait plus de 40 morts à Koubbah, dans l'Est libyen. Cet attentat a été l'un des plus meurtriers contre des civils depuis le soulèvement de 2011 qui a renversé le dirigeant Mouammar Kadhafi. Il pourrait être une action en représailles aux frappes menées lundi par l'aviation égyptienne, conjointement avec les forces aériennes du gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale, contre des cibles de l'EI à Derna, ville proche de Koubbah. Ces frappes égyptiennes ont été menées après la diffusion dimanche dernier par le groupe fondamentaliste sunnite d'une vidéo montrant l'exécution de 21 coptes (chrétiens) égyptiens. ID:nL5N0VU1ZC Les combattants de l'EI exploitent l'instabilité qui règne dans le pays qui compte deux gouvernement rivaux. Selon l'agence de presse iranienne Irna, les explosions à la résidence de l'ambassadeur n'ont pas fait de victimes. Elle souligne que l'Iran a suspendu ses activités dans la capitale. "Les soldats du califat Etat islamique ont visé l'ambassade iranienne à Tripoli", a déclaré le groupe fondamentaliste dans un communiqué publié sur Twitter accompagné de photos. Les islamistes ont également revendiqué la responsabilité du tir d'une roquette Grad sur l'aéroport de Labrak, principale porte d'entrée pour l'Est libyen et Bayda où siège le gouvernement libyen du premier ministre Abdallah al Thinni, reconnu par la communauté internationale. Son gouvernement, et la Chambre des représentants, élue en juin, travaillent de l'Est - les députés sont à Tobrouk - depuis la prise de la capitale en août dernier par Aube de la Libye. Le groupe, association de milices originaires de la ville de Misrata dans l'est de la Libye, a remis en place l'assemblée législative précédente et instauré un gouvernement rival. Le mois dernier, des personnes se revendiquant de l'EI ont pris d'assaut l'hôtel Corinthia à Tripoli, tuant cinq étrangers et quatre Libyens. ID:nL6N0V637O Les partisans de l'EI se sont également emparés de bâtiments administratifs et universitaires à Syrte, la ville d'origine de Mouammar Kadhafi, ont annoncé des habitants. (Ulf Laessing, Omar Fahmy au Caire et Mehrdad Balali à Dubaï; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant