Attentats du 13 novembre : nouvelles révélations sur les projets des terroristes

le
0
Les enquêteurs ont découvert l'existence de cinq commandos prêts à passer à l'acte le 13 novembre. 
Les enquêteurs ont découvert l'existence de cinq commandos prêts à passer à l'acte le 13 novembre. 

Près d'un an après les attentats du 13 novembre à Paris, les enquêteurs progressent petit à petit sur les intentions des terroristes de l'État islamique. Et ce qu'ils découvrent dépasse largement ce qu'ils avaient imaginé, d'après les révélations du Monde mercredi 5 octobre. "Le système des planques, le nombre d'hommes impliqués, les cibles envisagées, tout confirme la piste d'une cellule aux ambitions initiales bien plus vastes encore que les tueries perpétrées au Stade de France, sur les terrasses du 11e arrondissement et au Bataclan", écrit le journal.

C'est dans un ordinateur retrouvé fin mars, au lendemain des attentats bruxellois, dans une poubelle située à proximité d'une des dernières planques des djihadistes, rue Max-Roos, à Schaerbeek près de Bruxelles, que les enquêteurs ont découvert de nombreuses informations. Selon Le Monde, ils ont trouvé dans cet ordinateur, qui avait transité de planque en planque, un dossier baptisé 13 novembre, contenant lui-même plusieurs sous-fichiers : "groupe Omar", "groupe français", "groupe irakien", "groupe Schiphol", "groupe métro".

Deux autres commandos ?

Pour les policiers, il s'agit là de la structure du véritable "plan des attentats terroristes du 13 novembre", "voire d'attaques futures". Dès lors se pose la question de l'existence de cinq commandos, et non pas trois comme on le croyait jusqu'ici. Le "groupe Omar" fait référence au...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant