Attentats du 11 Septembre : quand Trump fustigeait le projet «Freedom Tower»

le
0

Mai 2005. Moins de quatre années après les attentats du 11 Septembre qui ont dévasté le sud de Manhattan, les projets de reconstruction sont au point mort. Les querelles n’en finissent pas entre les Autorités du port de New York et du New Jersey, propriétaires du terrain de Ground Zero et le principal promoteur, Larry Silverstein.

 

Ce dernier, qui a acheté le World Trade Center quelques mois avant les attaques terroristes, a longuement négocié avec les assurances pour obtenir de fortes indemnisations. Ses équipes ont esquissé un schéma directeur prévoyant la construction de la «Freedom Tower» et un large espace consacré à la mémoire de la tragédie. Mais pour l’heure, le quartier n’est encore qu’un champ de ruines.

 

Surfant sur l’impatience et le mécontentement de l’opinion, Donald Trump organise alors une conférence de presse. Déjà propriétaire de plusieurs complexes immobiliers dans Manhattan, le New Yorkais  affirme détenir un meilleur projet que celui négocié depuis des mois. Son idée ? Reconstruire à l’identique les tours jumelles en les surélevant de cinq étages, soit 30 mètres de plus. «S’il arrivait quelque chose à la Statue de la Liberté, vous ne reconstruiriez pas autre chose que la Statue de la Liberté», affirme-t-il. Selon lui, le retour des tours d’avant 2001 aurait l’avantage de redonner à New York sa «skyline» originale. Le milliardaire prévoit aussi deux espaces pour honorer la mémoire des disparus.

 

 

Des propos méprisants

 

Bien que le projet puisse se défendre, c’est la manière avec laquelle il rabaisse le travail effectué jusqu’ici qui sème le trouble. «C’est l’architecture la plus merdique que j’ai vue de ma vie, lâche-t-il devant les caméras. Je préférerais un terrain vide plutôt que ça... c’est horrible. Cela a été dessiné par un architecte à tête d’oeuf sans aucune expérience. Pas seulement la “Freedom ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant