Attentats-Démission de la ministre belge de la Mobilité

le
0
    BRUXELLES, 15 avril (Reuters) - Au centre d'une controverse 
sur la sécurité de l'aéroport de Bruxelles, l'une des cibles des 
attentats du 22 mars, la ministre belge de la Mobilité, 
Jacqueline Galant, a quitté ses fonctions vendredi. 
    Selon la radio-télévision belge (RTBF), le Premier ministre 
Charles Michel a accepté la démission de sa ministre qu'il avait 
jusque-là défendue. 
    Aucun responsable gouvernemental n'était joignable dans 
l'immédiat pour commenter ce départ. 
    Des documents présentés jeudi soir montrent que la ministre 
avait été informée de la teneur d'un rapport européen, adressé 
aux autorités belges il y a un an, qui soulignait l'insuffisance 
des mesures de sécurité en place à l'aéroport de Bruxelles, ce 
qu'elle niait jusqu'alors, a dit un porte-parole du Mouvement 
Réformateur (MR), le parti auquel appartiennent Charles Michel 
et Jacqueline Galant, cité par la RTBF. 
    L'administration belge des Transports disait de son côté 
s'être appuyée sur ces audits pour réclamer, en vain, des 
financements pour renforcer la sécurité de l'aéroport de 
Zaventem, visé le 22 mars par deux kamikazes. 
 
 (Alastair Macdonald,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant