Attentats de Paris : une reconstitution au Bataclan à huis clos

le
0
Une femme se recueille à proximité du Bataclan (photo d'illustration).
Une femme se recueille à proximité du Bataclan (photo d'illustration).

Un peu plus de quatre mois après les attentats qui ont ensanglanté Paris et Saint-Denis, une reconstitution est organisée ce jeudi 17 mars au Bataclan, dans le 11e arrondissement parisien. Dans cette salle de concert, fermée depuis le drame, 90 personnes ont perdu la vie sous les balles des terroristes de l'organisation État islamique. La commission d'enquête, présidée par le député Les Républicains Georges Fenech, devait se rendre à 9 h 30 sur les lieux de la fusillade pour tenter d'éclaircir les parts d'ombre qui subsistent encore. Le préfet de police de Paris devait aussi être sur place, tout comme des policiers présents le soir de l'attaque. Car, à en croire

Le Figaro,

cette reconstitution des faits doit aussi servir à « purger » certaines polémiques.

« Les gendarmes du GIGN, se plaignant en quelque sorte d'avoir été évincés de l'assaut, auraient mis en cause le Raid. Qui aurait lui-même reproché à la BRI une forme d'amateurisme dans l'action. L'antigang, qui est arrivé le premier sur les lieux, après quelques effectifs de la Brigade anticriminalité », écrit le quotidien. Pour tenter d'établir une reconstitution précise, le député LR Alain Marsaud a demandé à Georges Fenech d'entreprendre des démarches pour pouvoir prendre connaissance d'un enregistrement audio pirate saisi au Bataclan. Celui permet de comprendre, minute par minute, le déroulement de l'assaut...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant