Attentats de Paris : qui est Chakib Akrouh, le 3e homme du commando des terrasses ?

le
0
Devant le bar Le Carillon dans le 10e arrondissement de Paris. Chakib Akrouh a été reconnu sur les images des caméras de vidéosurveillance du métro en compagnie d'Abaaoud le 13 novembre.
Devant le bar Le Carillon dans le 10e arrondissement de Paris. Chakib Akrouh a été reconnu sur les images des caméras de vidéosurveillance du métro en compagnie d'Abaaoud le 13 novembre.

Il est mort à Saint-Denis en actionnant sa ceinture à explosifs lors de l'assaut mené par le Raid contre la planque des terroristes. Chakib Akrouh, Belgo-Marocain de 25 ans identifié comme un des membres des commandos des attentats djihadistes du 13 novembre à Paris, était parti combattre en Syrie début 2013 puis avait rejoint l'organisation État islamique (EI), a indiqué vendredi le parquet fédéral belge. Dans un communiqué, la justice belge a confirmé l'identité de Chakib Akrouh, le kamikaze qui s'est fait exploser cinq jours après les attentats dans un appartement de Saint-Denis (nord de Paris), et les détails annoncés jeudi soir par le parquet de Paris.

Originaire de la commune bruxelloise de Molenbeek, Chakib Akrouh avait été condamné par défaut à cinq ans de prison par le tribunal correctionnel de Bruxelles le 29 juillet 2015 pour avoir "participé aux activités d'un groupe terroriste entre le 30 novembre 2012 et le 15 février 2015", a précisé le communiqué. Ce procès d'une importante filière djihadiste syrienne avait vu Abdelhamid Abaaoud, l'organisateur présumé des attentats de Paris, condamné à 20 ans d'emprisonnement.

Selon le parquet belge, Chakib Akrouh était parti le 4 janvier 2013 de l'aéroport de Bruxelles-Zaventem pour la Turquie, après avoir réservé un aller simple pour Istanbul. "L'enquête avait ensuite démontré sa présence en Syrie depuis janvier...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant