Attentats de Paris : les Hospices de Beaune solidaires avec les victimes

le
0

La pièce de charité a atteint un prix jamais atteint, 480 000 euros, plus du double de l'an dernier. L'acquéreuse est une Française.

La 155ème édition des ventes aux enchères des vins des Hospices de Beaune a affiché sa solidarité avec les victimes des attentats de Paris. La pièce de charité des présidents a été adjugée cette année à 480.000 euros, un record historique salué par les applaudissements de la salle. L'an dernier, elle avait atteint 220.000 euros. Une partie des bénéfices de la vente sera reversée à la Fondation d'aide aux victimes du terrorisme. Elle devait initialement être attribuée uniquement à l'Institut Curie contre le cancer et aussi à la Fondation pour la recherche sur les accidents vasculaires cérébraux (AVC).

L'acheteuse de ce Corton Renarde grand cru a tenu à rester anonyme, mais est «Française», indique Aline Sylla-Walbaum dirigeante de la maison Christie's qui organise la vente.

Cette année elle est «teintée d'une petite zone d'ombre», souligne la maître de chai du domaine, Ludivine Griveau qui remplace Roland Masse parti à la retraite.

Une vente qui va faire date

«C'est une vente qui va faire date», avait prédit Claire Chazal co-présidente avec Christophe Lambert en ouvrant la mise aux enchères peu après 16 heures. «Allez-y à fond!», insistait pour sa part, visiblement ému, Christophe Lambert. Les deux célébrités auront été entendues, en laissant tomber le coup de marteau final 20 minutes après le début des hostilités, validant ce montant jamais vu pour la «pièce des présidents».

Les festivités se sont déroulées comme on pouvait s'en douter dans une ambiance particulière et solennelle. Le député-maire LR de Beaune, Alain Suguenot, a invité les participants à débuter la vente sous les halles de la vieille ville vers 14h30 par une minute de silence et le chant de la Marseillaise.

Déjà la veille au soir au Clos de Vougeot, des enchères spontanées en solidarité avec les victimes ont été organisées. Elles ont permis de récolter «plus de 40.000 euros», rapporte Louis-Fabrice Latour, président délégué du BIVB (Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne). Un groupe d'Américains s'est porté acquéreur de quatre jéroboams (un jéroboam contient trois litres, ndlr), proposés par l'association «Les Climats du Coeur».

«Nous avons vécu un moment émouvant: pour la deuxième fois depuis la Libération, nous avons chanté la Marseillaise au Clos de Vougeot», ajoute Louis-Fabrice Latour au Bien Public.

La vente de toutes les pièces, 575 au total, a battu tous les records dimanche soir en atteignant 10, 1 millions d'euros.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant