Attentats de Paris - Au Carillon, la bière recoule à flots

le
0
Deux mois après les attentats, la vie a repris son cours au Carillon.
Deux mois après les attentats, la vie a repris son cours au Carillon.

Une pinte de bière dans une main et un téléphone dans l'autre. Trois essais sont nécessaires à cet homme pour prendre le selfie parfait. Ce qui ne manque pas d'agacer plus d'un habitué. Deux mois jour pour jour après sa fermeture, mercredi 13 janvier en milieu d'après-midi, Le Carillon a relevé son rideau de fer. Quelques heures plus tard, la soirée est bien entamée, l'un des serveurs peine à contenir sur le trottoir les nombreux clients venus retrouver leurs marques dans ce bistrot populaire, véritable poumon du 10e arrondissement parisien.

Difficile d'imaginer qu'ici même, et juste en face au Petit Cambodge, quinze vies ont été arrachées par les balles des kalachnikovs des terroristes de l'organisation État islamique, le 13 novembre dernier. Seuls stigmates encore visibles, des impacts de balles sur le vieux comptoir, que le propriétaire kabyle du Carillon a refusé de remplacer. Des fleurs, des bougies et des dizaines de petits mots s'accumulent encore sur un coin de la chaussée. Mais les clients présents pour la réouverture de leur « troquet préféré » ne pensent guère à cette fusillade sanglante. Ils sont venus entre amis, en couple ou encore en famille pour faire la fête. Tout simplement.

« La bière est toujours aussi moyenne »

« Je pensais depuis novembre que je reviendrais ici avec l'esprit moins léger, mais je dois constater que...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant