Attentats de Paris-128 nouvelles perquisitions en France

le
1

(Actualisé avec bilan Ile-de-France) PARIS, 17 novembre (Reuters) - Cent vingt-huit nouvelles perquisitions ont été réalisées dans la nuit de lundi à mardi en France dans le cadre d'opérations visant la mouvance djihadistes après les attentats de Paris, a annoncé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. La plupart des perquisitions ont eu lieu en Ile-de-France, où 16 personnes ont été interpellées et 6 armes saisies, a précisé la préfecture de police de Paris. La veille, 23 personnes avaient déjà été interpellées lors des 168 perquisitions effectuées dans de nombreuses villes françaises. Ces opérations ne sont pas liées à l'enquête sur les attaques meurtrières de vendredi, qui ont fait au moins 129 morts, mais visent la mouvance islamique. Le gouvernement utilise les possibilités que donne l'état d'urgence décrété par François Hollande pour effectuer des perquisitions de nuit sous la direction des préfets dans des dossiers qui ne sont pas encore judiciarisés. Dans le même temps, la France a décrété 104 assignations à résidence de personnes faisant l'objet de "l'attention particulière" des services spécialisés, a précisé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Un homme qui refusait de se soumettre aux conditions de son assignation à résidence a été placé en garde à vue lundi à Bordeaux, a-t-on appris mardi auprès du parquet. Cet homme converti à l'islam et présenté comme pouvant basculer dans le radicalisme fait partie des quatre personnes assignées à résidence en Gironde depuis les attentats de Paris. "Il a été déféré dans le cadre d'une convocation par procès-verbal par un magistrat du parquet et il sera jugé le 27 novembre", a indiqué à Reuters un porte-parole du parquet. La loi 55 du 3 avril 1955 sur l'Etat d'urgence précise que la peine encourue est de deux mois d'emprisonnement. (Julien Ponthus, avec Claude Canellas à Bordeaux, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le mardi 17 nov 2015 à 15:39

    129 avec le domicile de JMLP! Le pouvoir bave de rage que les événements donnent raison aux analyses que fait le Front National depuis 40 ans. Il est bas donc il se venge.