Attentats de Bruxelles : trois kamikazes identifiés, un suspect recherché

le , mis à jour à 00:30
4

Au lendemain des attentats de Bruxelles (Belgique), qui ont fait 31 morts et plus de 300 blessés (dont 61 en soins intensifs et 4 non-identifiés) selon un bilan établi mercredi soir, la police fédérale a identifié trois assaillants. Ibrahim El Bakraoui et Najim Laachraoui, l'artificier des attentats du 13-Novembre ont perdu la vie en déclenchant des bombes à l'aéroport de Zaventem. Quant au kamikaze de la station de métro Maelbeek, il s'agit de Khalid El Bakraoui, le frère d'Ibrahim.

La police belge cherche toujours à identifier un homme coiffé d'un bob sombre, arrivé à l'aéroport en même temps que les deux kamikazes. Lui a laissé son chariot à bagages chargé d'explosifs et a quitté les lieux avant le chaos.

Dix Français ont été blessés dans les attentats, dont quatre gravement, selon le Premier ministre français Manuel Valls qui s'est rendu à Bruxelles ce mercredi. La maire PS de Paris Anne Hidalgo a fait également le déplacement pour «apporter l'affection et la solidarité de tous les Parisiens».

Le groupe État islamique a revendiqué officiellement ces attaques, perpétrées par « une cellule secrète des soldats du califat », montrant que ses réseaux restent capables de monter des opérations meurtrières. Les experts doutent cependant qu'il s'agisse d'un acte de rétorsion après l'arrestation de Salah Abdeslam. Une telle attaque coordonnée, estiment-ils, ne peut être organisée en quatre jours. Mais dans un testament audio, Ibrahim El Bakraoui explique «être dans la précipitation et ne plus savoir quoi faire».

QUESTION DU JOUR. Attentats : faut-il annuler l'Euro 2016 de football ?  

VIDEO. Une minute de silence forte en émotion

>>> Retour sur les événements de mercredi, au lendemain des attentats bruxellois

23h20. Brussels Airlines va opérer des vols jeudi depuis Liège et Anvers. Alors que l'aéroport de Zaventem (Bruxelles) est fermé depuis l'attentat, 44 vols européens de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9821264 il y a 8 mois

    En Inde comme dans d'autres pays , voilà longtemps que ne sont admis à l'intérieur des aérogares uniquement les passagers munis d'un titre de transport aérien .

  • benoitdh il y a 8 mois

    Mme Hidalgo fait sa pub en pièce jointe . C'est honteux

  • nanard83 il y a 8 mois

    bien sûr que si , en 4 jours , les bombes étant prêtes !!Ces " experts" feraient mieux d'anticiper leurs actions

  • M9425023 il y a 8 mois

    Il est clair que les zones d'attente aéroportuaires vont devenir des cibles faciles. Les contrôles vont se multiplier, les file vont s'allonger. Pas grande différence pour un terroriste entre un passager au sol et un passager en l'air.Que prévoient les aéroports pour accélérer l'entrée en zone de sécurité.