Attentats de Bruxelles : revivez les événements de mercredi matin

le , mis à jour à 13:41
2
Attentats de Bruxelles : revivez les événements de mercredi matin
Attentats de Bruxelles : revivez les événements de mercredi matin

Au lendemain des attentats de Bruxelles (Belgique), qui ont fait 31 morts et quelque 270 blessés, la police fédérale est mobilisée pour identifier trois hommes repérés par la vidéosurveillance de l'aéroport de Zaventem. Deux ont vraisemblablement péri avec leur valise explosive, le troisième est activement recherché. 

Une minute de silence a été observée à midi, un peu partout dans le pays, en deuil national pour trois jours, pour rendre hommage aux victimes. Dans les hôpitaux on s'affaire à soigner les nombreux blessés, dont plus d'une vingtaine le seraient grièvement. Il faut aussi identifier les morts, contacter leurs familles. Un travail particulièrement compliqué, face à l'incompréhension de tous.

A LIRE. Attentats à Bruxelles : cinq questions sur un carnage

Le groupe État islamique a revendiqué officiellement ces attaques, perpétrées par « une cellule secrète des soldats du califat », montrant que ses réseaux restent capables de monter des opérations meurtrières. Les experts doutent cependant qu'il s'agisse d'un acte de rétorsion après l'arrestation de Salah Abdeslam. Une telle attaque coordonnée, estiment-ils, ne peut être organisée en quatre jours.

QUESTION DU JOUR. Attentats de Bruxelles : le renforcement de la sécurité en France vous paraît-il suffisant ?

Ce direct est maintenant terminé. Pour suivre les dernières informations, cliquez ici

>> Revivez les événements de mercredi matin >>

12h48. Nouveau bilan français. Dix Français ont été blessés dans les attentats, dont quatre gravement, annonce Manuel Valls. Le précédent bilan pour les Français faisait état de huit Français blessés, dont trois gravement.

12h44. Manuel Valls s'exprime à Bruxelles. Le Premier ministre français, après avoir remercié Charles Michel de le revecoir à Bruxelles malgré un emploi du temps surchargé, évoque « ces émotions qui vous prennent au ventre et aux tripes ». ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kurki il y a 9 mois

    "Une telle attaque coordonnée, estiment-ils, ne peut être organisée en quatre jours". La preuve que si !

  • M898407 il y a 9 mois

    Il est grand temps d'expulser sans tarder d'Europe tous les salafistes déjà identifiés comme tels, qu'ils soient actifs ou dormants !