Attentats de Bruxelles : deux rapports accablent l'aéroport

le , mis à jour le
0
Attentats de Bruxelles : deux rapports accablent l'aéroport
Attentats de Bruxelles : deux rapports accablent l'aéroport

Formation du personnel déficiente, absence d'inspecteurs pour la sécurité, carence dans le plan national de sûreté... Quelques semaines après la série d'attentats qui ont touché Bruxelles et fait plus de 10 morts dans son aéroport, les informations dévoilées par deux rapports de la Commission européenne sont accablantes pour la sécurité dans ces zones de transport. Ces documents supposés confidentiels, dont l'un a été élaboré en 2011 et l'autre en 2015 et qu'a pu consulter la RTBF, mettent en cause les six aéroports que compte la Belgique, sans exception. Pour l'élaboration de ces rapports, la Commission européenne se base sur le travail de la Direction générale du transport aérien (DGTA). Cet organisme s'occupe notamment d'inspecter les mesures de sécurité et de sûreté mises en place dans les aéroports belges et doit veiller plus précisément aux dispositions des compagnies aériennes locales et étrangères, dans ces infrastructures.

Le constat est inquiétant. Par manque de moyens humains et logistiques, la DGTA ne respecte pas le nombre d'inspections requises dans les aéroports. Les six inspecteurs dont elle dispose ne seraient pour la plupart ni mandatés pour effectuer leurs vérifications ni formés comme il se doit. Le rapport de la Commission européenne souligne également que la Belgique s'est dotée d'un plan national de sûreté qui n'est pas respecté dans ses aéroports. La Direction générale du transport aérien...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant