Attentats de Bruxelles : comment la Belgique a laissé filé Ibrahim El Bakraoui

le
0
L'immeuble où la police belge a effectué des perquisitions mardi 22 mars après le double attentat de Bruxelles. Elle y a retrouvé des explosifs et le testament d'Ibrahim El Bakraoui, l'un des deux kamikazes de l'aéroport.  
L'immeuble où la police belge a effectué des perquisitions mardi 22 mars après le double attentat de Bruxelles. Elle y a retrouvé des explosifs et le testament d'Ibrahim El Bakraoui, l'un des deux kamikazes de l'aéroport.  

La Turquie a affirmé mercredi que l'un des trois kamikazes de l'aéroport de Bruxelles, Ibrahim El Bakraoui, avait été arrêté l'an dernier sur son sol et expulsé vers la Belgique, déplorant qu'il ait ensuite été remis en liberté par les autorités belges. Le président Recep Tayyip Erdogan a annoncé que cet individu, qu'il n'a pas nommé, avait été arrêté en juin 2015 à Gaziantep, non loin de la frontière syrienne, avant d'être expulsé vers la Belgique via les Pays-Bas.

« Un de ceux qui ont participé à l'attaque à Bruxelles a été arrêté en juin 2015 à Gaziantep. Il a été expulsé le 14 juillet 2015 après information de l'ambassade belge (...), les Belges nous ont dit qu'il avait été libéré », a déclaré Recep Tayyip Erdogan lors d'une conférence de presse à Ankara avec son homologue roumain Klaus Iohannis. Un haut responsable turc a précisé sous le couvert de l'anonymat à l'Agence France-Presse que cet individu était Ibrahim El Bakraoui, qui a été formellement identifié par les autorités belges comme l'un des deux djihadistes qui se sont fait exploser dans l'aéroport de la capitale belge. À Bruxelles, le ministre belge de la Justice, Koen Geens, a toutefois démenti mercredi soir cette version.

« À ce moment, il n'était pas connu chez nous pour terrorisme », a-t-il affirmé sur la télévision belge néerlandophone VRT. « Il n'y a, c'est certain, pas eu d'extradition » vers...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant