Attentats de Bruxelles : à la gare du Nord, des taxis font leur business

le , mis à jour le
2
Des passagers attendent sur le parvis de la gare du Nord. 
Des passagers attendent sur le parvis de la gare du Nord. 

L'ambiance était lourde gare du Nord. Des passagers inquiets, des militaires déployés, des trains arrêtés. Les conséquences des attentats de Bruxelles, qui ont fait au moins 34 morts, ont été ressenties jusqu'à Paris. Alors que le trafic des Thalys reliant la capitale française à la ville belge a été interrompu une bonne partie de la journée - deux aller-retour sont prévus dans la soirée -, certains chauffeurs de taxi en ont profité pour dépanner des usagers. Sauf que le prix de la course dépassait largement la normale.

Entre 300 et 600 euros

Des journalistes présents dans la gare parisienne ont ainsi pu constater l'inflation des tarifs. « Un taxi m'a proposé un trajet Paris-Bruxelles en van à 150 euros par personne. J'ai refusé. En plus, j'imagine que ça va augmenter au fur et à mesure de la journée. C'est une manne financière pour eux. Mais je n'ai pas l'argent, donc je suis coincé », témoigne un voyageur privé de Thalys, interrogé par 20 Minutes.  « Je le fais à 300 euros », « je le fais à 600 euros », proposaient également certains taxis-motos, poursuit le site internet du quotidien. La durée pour ce trajet est d'un peu plus de trois heures.

Ce n'est pas la première fois qu'un pareil commerce s'organise. En 2014, des conducteurs Uber avaient profité de la prise d'otages à Sydney pour multiplier leurs tarifs par quatre. À l'époque, l'entreprise américaine avait...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2687570 il y a 9 mois

    Ils poussent simplement le libéralisme à l’extrême ! C'est bien ce que tout le monde veut. Une demande, une offre ...

  • M3182284 il y a 9 mois

    les taxis...Vous êtes sûrs qu'ils sont des notres?