ATTENTATS DE BOSTON. Les frères Tsarnaev et Merah : un itinéraire commun

le
0
ATTENTATS DE BOSTON. Les frères Tsarnaev et Merah : un itinéraire commun
ATTENTATS DE BOSTON. Les frères Tsarnaev et Merah : un itinéraire commun

Le 15 avril 2013, le marathon de Boston tourne à la tragédie. Deux bombes artisanales explosent quasi-simultanément dans la foule, près de la ligne d'arrivée de la célèbre course à laquelle participaient des milliers de coureurs. L'attentat fait 3 morts et 264 blessés. Un policier meurt dans la course-poursuite qui s'engage contre les suspects, deux frères d'origine tchétchène qui vivaient depuis plusieurs années sur le sol américain. Tamerlan Tsarnaev, 26 ans, l'aîné, est abattu par la police peu après l'attaque. Arrêté, le cadet, Djokhar, 19 ans à l'époque des faits, comparaîtra d'ici à la fin de l'année devant un tribunal fédéral pour 30 chefs d'accusation, dont 17 sont passibles de la peine capitale.

Le parcours des Tsarnaev présente des points communs avec l'itinéraire d'une autre fratrie, Mohamed Merah, auteur des tueries de de mars 2012 à Toulouse (Haute-Garonne) et à Montauban (Tarn-et-Garonne), et son frère Abdelkader Merah, mis en examen pour complicité d'assassinats.

Une fratrie

Dans les deux cas, les terroristes présumés ont un frère plus âgé : Tamerlan Tsarnaev, 26 ans, abattu lors d'un échange de coups de feu avec la police trois jours après les attentats ; Adelkader Merah, 28 ans, considéré comme le mentor de Mohamed, 22 ans, et toujours détenu. Leurs cadets suivront leurs aînés dans leur choix religieux radicaux.

Deux familles issues de l'immigration

Les deux familles ont plus vécu dans leur pays d'accueil que dans leur pays d'origine. Djokhar a vécu 11 ans aux USA contre 8 au Daghestan. Tamerlan vivait aux Etats-Unis depuis 9 ans lorsqu'il a déposé les bombes au pied de la ligne d'arrivée du marathon de Boston le 15 avril 2013. Les Tsarnaev n'ont jamais vécu en Tchètchènie : la famille a rejoint le Daghestan voisin, un pays réputé plus calme. Mohamed Merah n'a jamais vécu en Algérie. Il a toujours été un enfant de Toulouse (Haute-Garonne). Son frère Abdelkader est arrivé en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant