Attentats de Boston : des images inédites montrées pendant le procès

le
0
De nombreuses caméras se sont massées à l'extérieur du tribunal où doit être jugé le terroriste d'origine tchétchène.
De nombreuses caméras se sont massées à l'extérieur du tribunal où doit être jugé le terroriste d'origine tchétchène.

Au premier jour du procès des attentats du marathon de Boston, des images inédites ont été diffusées, à l'instar de celles issues d'une caméra de vidéosurveillance d'un magasin de sport situé le long du parcours de la course. Sur les images, on voit l'incompréhension puis la panique sur le visage de ceux qui entendent la déflagration depuis l'intérieur de la boutique. Puis, des personnes paniquées entrent dans le magasin tandis que des clients et bénévoles de la course secourent les premiers blessés. Dans une salle du tribunal fédéral de Boston pleine à craquer, qui a ensuite entendu plusieurs victimes amputées raconter en larmes leurs souffrances, l'avocate de Djokhar Tsarnaev, 21 ans, n'a pris que 20 minutes pour présenter sa ligne de défense dans sa déclaration d'ouverture. "C'était lui. Nous n'esquivons pas, n'esquiverons pas, ou n'essayerons pas d'esquiver sa responsabilité pour ses actions", a déclaré Judy Clarke à propos des attentats d'avril 2013. Mais elle a demandé aux jurés, qui devront décider entre réclusion à perpétuité et peine de mort s'ils jugent Tsarnaev coupable, de garder l'esprit ouvert jusqu'à la deuxième partie du procès consacrée à la sentence. Judy Clarke, qui a évité à plusieurs de ses clients la peine capitale, a affirmé que Tsarnaev avait été radicalisé par son frère aîné Tamerlan, 26 ans, tué quelques jours après les attentats lors d'une confrontation avec la police. "C'était...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant