Attentats dans une ville kurde de Syrie, plusieurs tués

le
0
 (Actualisé avec détails, contexte) 
    BEYROUTH, 30 décembre (Reuters) - Un double attentat suicide 
à la bombe visant deux restaurants dans la ville de Kamichli 
contrôlée par les Kurdes dans le nord de la Syrie a fait 
plusieurs dizaines de morts et blessés, indiquent un responsable 
kurde et l'Observatoire syrien des droits de l'homme. 
    Les deux explosions dans cette localité de la province 
d'Hassaka proche de la frontière turque pourraient être le fait 
de militants de l'Etat islamique, a déclaré Redur Xelil, 
porte-parole de la milice kurde YPG, sans fournir un bilan 
précis. 
    De son côté, l'OSDH estime qu'au moins neuf personnes ont 
été tuées et 22 autres blessées par la double attaque menée dans 
un quartier habité par des chrétiens. 
    L'organisation a évoqué une troisième explosion sans fournir 
de précision. 
    Les milices des Unités de protection du peuple (YPG) se sont 
révélées être un allié précieux de la coalition sous 
commandement américain en Syrie dans le combat contre l'Etat 
islamique. 
    En octobre, l'YPG a rejoint l'alliance des Forces 
démocratiques de Syrie soutenue par les Etats-Unis. Cette 
formation a lancé en décembre une offensive contre la province 
d'Hassaka dans le nord-est syrien chassant les djihadistes d'une 
ville proche de la frontière irakienne. 
    De l'autre côté, en territoire irakien, les forces kurdes 
ont repris le contrôle de Sindjar. 
    En représailles, l'EI a mené au cours des dernières semaines 
une série d'opérations dans les zones tenues par les peshmergas 
dont une qui a fait plusieurs dizaines de morts. 
         
 
 (John Davison; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant