Attentats contre la police et l'armée dans le sud-est de la Turquie

le , mis à jour à 14:54
0
 (Ajoute attentat dans la province de Bitlis et nouveaux blessés 
dans l'attentat d'Elazig) 
    DIYARBAKIR, Turquie, 18 août (Reuters) - Deux attentats ont 
visé les forces de sécurité turques jeudi dans le sud-est de la 
Turquie et fait six morts, a-t-on appris auprès des autorités. 
    Dans la province de Bitlis, trois soldats ont été tués et 
six autres blessés dans l'explosion d'une bombe visant un 
véhicule militaire. L'attentat s'est produit 13h00 heure locale 
(10H00 GMT). 
    Quelques heures plus tôt, un attentat à la voiture piégée a 
entraîné la mort de trois policiers et fait 217 blessés dans la 
ville d'Elazig, selon un nouveau bilan communiqué par le Premier 
ministre turc, Binali Yildirim. 
    Cet attentat n'a pas été revendiqué mais le ministre de la 
Défense, Fikri Isik, l'a attribué aux séparatistes du Parti des 
travailleurs du Kurdistan (PKK), qui ont multiplié les attaques 
de ce genre ces derniers mois. 
    La province centrale d'Elazig, où le parti AKP du président 
Recep Tayyip Erdogan bénéficie d'un large soutien, avait jusqu'à 
présent été épargnée par les violences qui ont embrasé le 
sud-est et l'est du pays à majorité kurde. 
    Les images diffusées par les chaînes turques montrent un 
bâtiment fortement endommagé et un gros cratère devant le 
commissariat, situé dans une rue très passante de la ville de 
420.000 habitants. 
    L'attentat a eu lieu à 09h20 (06h20 GMT), à une heure où de 
nombreux policiers arrivaient au travail. Au moins trois d'entre 
eux ont été tués. 
    Mercredi, un autre attentat visant un commissariat a fait 
trois morts, deux autres policiers et un civil, et 73 blessés 
plus à l'est, dans la province de Van, frontalière de l'Iran, a 
rapporté la chaîne publique TRT. Il n'a pas été revendiqué non 
plus. 
 
 (Ayla Jean Yackley et Akin Aytekin; Tangi Salaün, Laura Martin 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant