Attentats à Paris : l'incroyable simultanéité des attaques

le , mis à jour le
3
Une femme devant le Carillon, dans le 10e arrondissement de Paris.  
Une femme devant le Carillon, dans le 10e arrondissement de Paris.  

 

Tout autant que le bilan qui s'établit pour l'heure à 128 morts et plus de 250 blessés, l'organisation et le déroulement extrêmement millimétré des attaques terroristes de vendredi soir témoignent de l'extraordinaire préparation de cette opération. Voici très exactement la façon dont se sont passés les assauts meurtriers.

21 h 20. Première explosion au Stade de France.

21 h 25. Fusillade rue Bichat au restaurant « Le Petit Cambodge ».

21 h 29. Fusillade avenue de la République.

21 h 30. Deuxième explosion au Stade de France.

21 h 38. Fusillade rue de Charonne.

21 h 43. Explosion au niveau du 253, boulevard Voltaire.

21 h 49. Fusillade au Bataclan, puis explosion.

21 h 50. Troisième explosion au Stade de France.

22 heures. Fusillade boulevard Beaumarchais.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jyth01 le samedi 14 nov 2015 à 15:49

    C'est pas incroyable, ni synchrone à la minute. Au contraire, l'effet de panique est plus grand en changeant de lieu de manière aléatoire, et en laissant des intervalles

  • bsdm le samedi 14 nov 2015 à 15:30

    Tous les terroristes ne sont pas morts ,si l'on fait les rapprochements il doit y en avoir au moins deux ou trois encore dans la nature !!

  • Mig737 le samedi 14 nov 2015 à 14:47

    Seulement 8 personnes pour mener les opérations et des téléphones portables, c'est pas bien compliqué de synchroniser ces opérations, il n'y a rien d'incroyable là-dedans!