Attentats à la voiture piégée en Irak, au moins 20 morts

le
0

(Actualisé avec nouvel attentat à Bagdad) BAGDAD, 8 novembre (Reuters) - Des attentats à la voiture piégée ont fait au moins 20 morts samedi à Bagdad et à Ramadi, à l'ouest de la capitale irakienne, a-t-on appris de sources médicales et sécuritaires. A Bagdad, deux voitures piégées ont explosé dans le quartier majoritairement chiite d'Amil, a indiqué une source policière. L'une d'elle avait été abandonnée par son conducteur qui a fait semblant d'aller acheter des cigarettes. Plusieurs passants ont été tués. Un troisième attentat à la voiture piégée a ciblé un autre quartier chiite de la capitale, Al Amin, où huit personnes ont trouvé la mort, a-t-on rapporté de source médicale. Près de Ramadi, dans la province à majorité sunnite d'Anbar, l'explosion d'un véhicule militaire Humvee piégé à un poste de contrôle routier a tué cinq soldats, a dit un responsable de la police, précisant que les soldats avaient auparavant subi des tirs de mortier. Les attentats n'ont pas été revendiqués mais les djihadistes de l'Etat islamique recourent régulièrement aux voitures piégées et aux attentats suicides pour repousser les assauts des forces de sécurité irakiennes qui tentent de reprendre le contrôle de Ramadi et d'autres villes qu'ils contrôlent. (Ahmed Rasheed; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant