Attentats à Bruxelles : les messages de soutien des sportifs belges

le , mis à jour à 15:26
0
Attentats à Bruxelles : les messages de soutien des sportifs belges
Attentats à Bruxelles : les messages de soutien des sportifs belges

Au moins 26 personnes sont décédées ce mardi matin à Bruxelles dans deux attentats perpétrés à l'aéroport et dans le métro de la capitale belge. Très rapidement, de nombreux sportifs ou clubs ont réagi via les réseaux sociaux pour exprimer leur solidarité avec un hashtag : #TousEnsemble. Les internationaux belges Thibaut Courtois, Yannick Carrasco, Michy Batshuayi, Kevin De Bruyne ou encore Jan Vertonghen ont ainsi adressé des messages de soutien. 

La Fédération belge de football a également informé de l'annulation de l'entraînement des Diables rouges, ainsi que des points presse prévus ce jour. Un match amical Belgique-Portugal doit se tenir dans une semaine à Bruxelles. La course cycliste A travers les Flandres, qui doit se tenir mercredi, a été annulée. 

#tousensemble, nos pensées sont avec les victimes. Le foot n'est pas important aujourd'hui. Entraînement annulé.— BelgianRedDevils (@BelRedDevils) 22 mars 2016

Unbelievable! #PrayforBelgium pic.twitter.com/5MQMBlX6qK— Kevin De Bruyne (@DeBruyneKev) 22 mars 2016

Stijn Morand, coach belge du Stade Français Paris Saint-Cloud en volley féminin.

«Je suis soulagé car j'ai eu des nouvelles de mon frère, qui habite et travaille à Bruxelles. On avait entraînement ce matin à 9 heures. J'ai donc tenu informé les filles (Maud Catry, Nina Coolman et Aziliz Divoux sont également belges) des événements. J'ai vécu les attentats à Paris et maintenant ceux de Bruxelles. Je suis plus angoissé car je connais plus de monde là-bas. Mes parents ne sont pas loin et mon frère habite Bruxelles. Heureusement mon fils est plus loin. C'est le lockdown. Il n'y a plus de transports en commun et tout le monde doit rester chez soi ou sur son lieu de travail. Tout le monde est devant sa télé. Sur Facebook, les gens vont comme lors des attentats de Paris et disent qu'ils vont bien, qu'ils sont en sécurité. On se demande quelle sera la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant