Attentat suicide près de l'aéroport de Kaboul : au moins trois morts

le
0
Attentat suicide près de l'aéroport de Kaboul : au moins trois morts
Attentat suicide près de l'aéroport de Kaboul : au moins trois morts

Un attentat suicide a eu lieu dimanche matin à Kaboul, tuant un Britannique travaillant pour la mission de police européenne en Afghanistan et deux jeunes afghanes. Cette attaque, qui a eu lieu près de l'aéroport de Kaboul, intervient quatre jours après un raid nocturne des insurgés contre une résidence hôtelière de Kaboul qui a fait 14 morts, pour la plupart des étrangers venus assister à un concert de musique afghane.

Le Britannique tué dimanche matin était un membre de la société de sécurité travaillant avec la mission policière de l'UE (Eupol), a précisé dans un communiqué la responsable de l'Eupol en Afghanistan Pia Stjernvall, en qualifiant l'attaque de «tragique et de lâche». Trois autres personnes qui se trouvaient à bord du véhicule touché ont été été blessées sans gravité, selon l'Eupol. Dans l'après-midi, le secrétaire au Foreign Office britannique Philip Hammond a confirmé la mort du britannique travaillant pour l'UE. «C'est la seconde attaque en quelques jours revendiquée par les talibans et je condamne fermement ces actes lâches», a-t-il écrit dans un communiqué.

Outre le professionnel de la sécurité britannique, deux jeunes femmes afghanes civiles ont été tuées dans cette attaque. Sediq Sediqqi, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, a précisé sur son compte Twitter: «Dans l'attaque d'aujourd'hui deux femmes ont été tuées, et 18 personnes -- 8 femmes, 7 hommes, 3 enfants -- ont été blessées».

Les Talibans l'ont revendiqué

L'attentat, perpétré par un kamikaze à bord d'une voiture, a été revendiqué par les talibans dimanche via leur compte Twitter officiel. Les insurgés, qui exagèrent souvent le bilan des attaques, ont assuré, via leur porte-parole Zabihullah Mujahid, avoir tué «sept soldats occupants» et en avoir blessé cinq autres.

Le président afghan Ashraf Ghani a également condamné l'attaque dans un communiqué dimanche après-midi. «Le meurtre de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant